Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'actualité de notre Commune Nouvelle sur Loire dans la Gazette de la Frontière du 20 Janvier 2015

TRIBUNE

La vraie urgence, rapprocher Ingrandes et le Fresne sur Loire

Pour Cœur de Bourgs, c'est l'objectif principal pour le proche avenir ! Nous n’ignorons pas que les réflexions de nos élus concernent différents schémas qui impliquent d’autres communes. Mais, à notre niveau de préoccupations, nous rappelons que la fusion Ingrandes/Le Fresne apporterait, outre des perspectives financières renforcées, un “mieux vivre ensemble” tangible pour les habitants : par exemple, un véritable recentrage du bourg, réunifié autour des deux mairies existantes, les 3 écoles et la maison de retraite des Moncellières remises elles aussi au milieu du bourg, la possibilité d’un espace public central grâce au château de la Bouvraie et à ses caves, le manque de capacité du cimetière d’Ingrandes compensé par celui du Fresne, des voies piétonnes, des pistes cyclables et un projet d'espace Gare Ingrandes/Le Fresne réellement global, …

Les avantages et inconvénients de l'appartenance à une Communauté de Communes plutôt qu’une autre, ne devraient pas fragiliser l'objectif principal, et devront être précisément étudiés, conjointement par nos deux équipes municipales, « sans a priori » comme l'exprime le Maire d'Ingrandes, et soumis à l'appréciation de la population des deux villages comme le souhaite le Maire du Fresne, voire des autres villages concernés, afin que nous puissions choisir démocratiquement notre avenir commun en connaissance de cause.

L'année 2015 sera donc déterminante pour le futur de nos deux cités et de leurs habitants.

(voir le dossier détaillé, page 3)

Coeur de Bourgs

DOSSIER DETAILLE

Depuis le 25 novembre dernier, le projet de commune nouvelle entre Ingrandes et Le Fresne a pris corps. Lors d’une réunion organisée par la Mairie du Fresne, dont le thème central était la loi sur la Nouvelle Organisation Territoriale de la République (loi NoTRe) et sur l'intercommunalité, les personnes présentes du Fresne et d’Ingrandes ont spontanément posé des questions sur une possible commune nouvelle Ingrandes - Le Fresne, selon un dispositif de la loi du 16 décembre 2010. Malgré l’appartenance à deux départements différents (44 et 49), et de ce fait à deux communautés de communes différentes, la COMPA (Communauté de Communes du Pays d'Ancenis) et la ComCom (Communauté de Communes de Loire Layon), la Loi en prévoit bien la possibilité.

« L’existence du SIVOM Ingrandes - Le Fresne créé en 1973, semble à terme compromise » selon son Président, Jean Chamaillé. Si rien n'est initié dès à présent, chaque commune pourrait dériver en 2015 vers son pôle administratif : vers la Communauté de Communes Loire-Layon pour Ingrandes et vers celle du Pays d'Ancenis (COMPA) pour Le Fresne. Quant à notre SIVOM, même s'il a récupéré les Tap, les compétences assainissement, et la bibliothèque passent dorénavant par la Compa. Pour Ingrandes - Le Fresne, l'absence de Commune Nouvelle correspondrait à la dissolution irrémédiable d'un espace de vie commun.

La loi du 16 décembre 2010 permet de conserver les communes fondatrices en qualité de « communes déléguées », au sein du nouvel ensemble juridique et administratif, formé par ce regroupement. En outre, l’État soutient par des incitations financières les initiatives de création de Communes Nouvelles, notamment pour celles créées avant le 1er janvier 2016. En conclusion, M. Chamaillé « a suggéré la disparition du SIVOM au bénéfice de la création d’une Commune Nouvelle ingrando - fresnoise ou fresno - ingrandaise ». C’est finalement vers l’avenir que les débats se sont orientés ....

Depuis, de nombreux Ingrandais et Fresnois réclament la mise en œuvre d’un vrai projet d’union de nos deux communes. Les débats se focalisent sur l’urgence de la mise en place d’un comité initié par les élus de nos deux communes dans l’optique de la création d’une commune nouvelle. Un article du Courrier de l’Ouest (CO) de décembre publiant une interview de Cœur de Bourgs rappelle cette urgence.

(Sources : compte rendu de la réunion du Fresne du 25 novembre et article Cœur de Bourgs dans CO du 6 décembre)

Le 18 décembre, le Conseil Municipal est décalé d'une heure pour permettre à M. le Maire d'Ingrandes d'informer son équipe quant à ses intentions pour le futur. Le 3 Janvier, le CO écrit que « lors de la cérémonie des vœux, ... Michel Vallée, Maire du Fresne - sur - Loire, … a souligné que « 2015 sera aussi l’année durant laquelle nous continuerons à réfléchir sur l’idée d’une Commune Nouvelle, qui regrouperait Le Fresne – sur - Loire et Ingrandes dans la Communauté de Communes du Pays d’Ancenis, et Ingrandes aurait toute sa place sur le territoire communautaire.

Sur un tel sujet, faut-il faire une consultation sous forme de référendum ? Quel est le moyen le plus adapté pour recueillir l’avis des habitants, sachant qu’il existe déjà un comité de pilotage composé des maires et adjoints des deux communes. Il permettra d’aborder les phases techniques, juridiques et financières d’un tel projet ».

En réponse, lors de la cérémonie des vœux du 10 janvier, le CO souligne que Thierry Millon, Maire d'Ingrandes, « a souhaité envisager un avenir commun avec la commune voisine du Fresne – sur - Loire. Avec Michel Vallée, maire du Fresne - sur - Loire, nous avons décidé d’examiner en toute sérénité l’hypothèse d’un avenir commun, dans le cadre de Communes Nouvelles, rendue possible par la loi de réforme territoriale. Dans notre cas, la proximité et les intérêts communs sont maximum », a souligné Thierry Millon. … Après accord au sein du SIVOM Ingrandes - Le Fresne, un échange a été prévu dans chaque conseil municipal. Lors d’une réunion de travail en décembre 2014, Ingrandes s’y montre unanimement favorable. Le Fresne abordera ce point courant janvier.

Ensuite, les deux bureaux, maires et adjoints, se rencontreront pour préparer ce travail de réflexion. « Certains points délicats seront à traiter : départements, Communautés de Communes (Loire Layon et Pays d’Ancenis), chacune a la capacité d’accueillir l’autre ; organisation de la future municipalité, partenariat éventuel avec d’autres communes, qui vivent étroitement avec nos écoles, nos commerces…

Ces points seront abordés sans a priori, et seront traités sans difficulté si nous en avons la volonté », a précisé Thierry Millon. « Dans le même esprit, nous associerons les concitoyens dès que le processus aura pris corps, sous forme de réunion publique », a-t-il affirmé.

Aujourd'hui, nos élus se déclarent engagés dans la réflexion pour un rapprochement rapide de nos deux petites cités. M. Jean Chamaillé, interviewé (CO du 15 janvier) appelle de tous ses vœux ce rapprochement.

Synthèse d’articles de presse réalisée par

Cœur de Bourgs

Tag(s) : #Commune Nouvelle

Partager cet article

Repost 0