Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Stupeur au Conseil Municipal d'Ingrandes du 18 février 2015 !

En tout début de séance, au moment de l'adoption du Compte Rendu du Conseil Municipal du 22 Janvier 2015, M. Pascal – Agir Ensemble - a voulu indiquer qu'il estimait que les termes employés dans ce dernier pour rendre compte de l'incident de fin de séance n'étaient pas fidèles à ceux qui avaient réellement été employés.

En particulier, il avait exprimé (voir l'extrait du Compte Rendu du Conseil Municipal en fin d'article) - ce que certains élus semblent penser sans oser le dire - que le temps consacré au tour de table paraissait bien long, et venait après les heures d'explication très détaillée des sujets à l'Ordre du Jour, telle que M. le Maire s’emploie à le faire personnellement. Par ailleurs, se sentant interpellé par la remarque, un élu n'a pas hésité à lancer publiquement des menaces de violence à M. Pascal.

En termes d'apaisement, M. Pascal a suggéré de supprimer complètement la relation de l'incident dans le Compte Rendu. M. le Maire s'est alors reporté à l'avis de l'élu menaçant, qui a réitéré sa violente position avant de quitter la salle.

M. Pascal a reprécisé sa pensée, en indiquant « que tous étaient des élus d'Ingrandes, et que si il (Agir Ensemble) respectait tout à fait la majorité, il demandait de respecter la minorité … qui jusqu'à présent faisait preuve d'esprit constructif …"

Il a ajouté que " aujourd'hui, avec les moyens qu'on a via internet, etc, on pourrait gérer les activités du Conseil de façon beaucoup plus ouverte, … de manière à ce que le temps … des présentations soit moins long, parce que l'on pourrait avoir les dossiers par internet préalablement, de manière à ce que le temps des débats soient mieux respectés … qui permettent à chacun de s'exprimer plus correctement et éviterait cette frustration de ne pas pouvoir parler … ».

Il paraît évident qu'une utilisation plus intensive des moyens modernes de travail, par exemple en soumettant systématiquement TOUS les dossiers aux élus, dans un DÉLAI SUFFISANT, afin qu'ils puissent les étudier plus sérieusement AVANT le Conseil, permettrait de redonner du temps à de vrais débats.

Devant le refus d'écoute de ses arguments, sauf de la part d'une élue, M. Pascal, ainsi que les deux autres élus minoritaires présents, V. Oger et J. Thibaud, ont décidé quitter la séance. Le Compte Rendu a finalement été adopté avec cependant 3 abstentions et trois voix contre !

Pour avoir personnellement assisté à deux Conseils et à un Comité consultatif, je dois dire qu'effectivement le format de travail actuellement employé par M. le Maire ne semble pas permettre une prise de connaissance préalable et sérieuse des dossiers par les participants, ce qui transforme les réunions en présentations par le détail, et donc sans approche critique possible, au détriment de réels débats de fond sur les sujets importants (on l'a bien vu sur la présentation du Compte Administratif 2014, présentation très minutieuse qui s'est déroulée sur plus de deux heures, et n'a finalement suscité qu'une question, question de fond qui aurait mérité un vrai débat, alors qu'elle n'a obtenu qu'une réponse très succincte !).

En ce qui concerne le Conseil Municipal, le tour de table très tardif d'une équipe exténuée ne peut pas se substituer à de vrais débats, au bon moment dans la soirée.

Les changements positifs d'organisation ne seraient pas difficiles à mettre en œuvre. M. le Maire les souhaite-t-il ? Pourtant, la qualité de notre démocratie locale y gagnerait vraiment beaucoup !

Le Léger Rien

NB : le Compte Rendu du 16 Octobre 2014 a lui été « reformulé » entre sa version initiale diffusée aux élus et celle qui est maintenant disponible sur le site de la Mairie et imprimé dans les Informations Municipales n°62 … ça devient bien inquiétant !

Extrait du Compte Rendu du Conseil Municipal du 22 janvier 2015

"Monsieur Pascal fait part aux membres de l'Assemblée qu'il trouve le tour de table final long. Monsieur le Maire lui rappelle que ce temps d'expression collectif, ouvert à tous, est une pratique démocratique de ce Conseil Municipal, et qu'il entend s'y tenir : un effort d'échanges, mensuel, pour les élus, ne lui paraît pas excessif. Monsieur Davy confirme également sa désapprobation face à ces attitudes peu constructives".

Tag(s) : #Democratie locale

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :