Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

/// DERNIÈRE MINUTE : nos Elus auraient rencontrés la Presse à l'issue de la réunion du 4 mars, et nous devrions avoir une information dans la Presse Locale dès ce mercredi 11 mars !

Il y a même eu une brève interview de nos deux Maires au JT 19/20 de France 3 Pays de Loire du 8 mars, voir le lien ci-après :

http://france3-regions.francetvinfo.fr/pays-de-la-loire/emissions/jt-1920-pays-de-la-loire

Quoi de neuf sur le dossier de notre future Commune Nouvelle Ingrandes – Le Fresne ?

/// Je pense utile de vous faire partager les quelque éléments disponibles, compte tenu que nos élus n'ont pas trouvé le temps de nous offrir une communication significative sur le dossier, pourtant essentiel pour notre futur et historique pour cette mandature. Mais comme ce rapprochement « est à l’œuvre depuis 43 ans », comme disent nos élus, je suis très confiant ...

Pour plus de détails, vous pouvez vous reporter à notre article du 20 janvier 2015, et aussi à la Gazette de la Frontière du même mois.

Souvenez-vous !

Compte tenu de l'agitation médiatique sur le sujet des Communes Nouvelles, dans le cadre de la Loi sur la Réforme Territoriale, et des questions convergentes sur ce sujet du public lors d'une excellente réunion organisée en Novembre 2014 par la Mairie du Fresne, Cœur de Bourgs avait donné début décembre un court interview au Courrier de l'Ouest, Ouest France et à l’Écho d'Ancenis dans lequel nous nous inquiétions du silence de nos élus sur le sujet - pourtant très clairement évoqué dans la campagne pour la Mairie d'Ingrandes - et sujet pourtant vital pour notre communauté de vie collective.

Bien qu'il paraisse bien naturel que des citoyens s'inquiètent de leur devenir, notre action semble avoir beaucoup agacé à l'époque …

Et puis, heureuse coïncidence, les conseils Municipaux des 2 Communes ont validé chacun de leur côté, Ingrandes en décembre 2014 et le Fresne en janvier 2015, le principe d'une démarche en vue de la réunion de nos deux villages.

Puis, les vœux des maires ont été l'occasion d'annonces respectives de leurs engagements, soulignant tout à la fois l'évidence de la nécessité de la réunion de nos deux communes et la nécessité de travailler sans à priori, d'un côté (M. le Maire d'Ingrandes), ainsi que le besoin d'associer les habitants, de l'autre (M. le Maire du Fresne).

Dans un premier temps, seuls les Maires et le Président du Sivom, puis les Bureaux (Maires et Adjoints) se sont rencontrés fin Février. Il est probable que ces rencontres auront été l'occasion d'un inventaire – certainement le plus factuel possible - des éléments favorables et des points à problème, comme celui de savoir à quelle Communauté de Communes, et quel Département il sera le plus avantageux, pour les habitants, de rattacher la future commune.

Un calendrier d'une demi douzaine réunions de travail a été fixé à partir du 4 mars pour les Conseils Municipaux au complet, où seront sans doute validées les premières orientations, et définis des Groupes de Travail pour aborder, thème par thème, les enjeux et évaluer objectivement les avantages et inconvénients de chaque solution de rattachement.

Sans que cela ait encore été décidé, un Cabinet spécialisé pourrait être associé à la démarche, comme pour « La Meignanne » (cf l'article ci-après).

Dans ce type de dossier, il est essentiel de pouvoir disposer d'éléments neutres, factuels, quantifiés qui permettent de dépasser d'éventuels intuitions, préjugés ou sentiments naturels qui fausseraient complètement la démarche.

Mais tout cela demande du temps, du temps d'échange, de réassurance, de compréhension, du temps d'études, du temps de conviction … sans parler du temps de concertation qu'il faudra accorder au débat public.

On aimerait laisser du temps au temps …

Mais il faut accepter l'idée (désagréable) que nous n'en disposons pas, ou peu :

  • d'abord parce que si l'on en croit les alertes très pessimistes de M. le Maire d'Ingrandes, "la diminution des dotations de l’État va être rapidement catastrophique pour notre Commune", et dans cette situation, personne n'imaginerait qu'un responsable « rate » le rendez-vous du 1.er janvier 2016 (la réunion officielle de nos 2 communes), rendez-vous qui sauvegarderait le niveau de ces mêmes dotations,

  • ensuite parce que si les missions actuelles du Sivom concrétisent le travail de rapprochement des Communes depuis 43 ans, l'action actuelle et future des Communautés de Communes va détricoter inexorablement ce patient travail pour répartir de plus en plus de missions soit sur la CCLL soit la COMPA, mais certainement pas les partager !

  • aussi parce qu’on voit bien au travers des projets récents ou futurs de nos Communes que notre séparation actuelle entraîne des choix d'investissements ou de développement urbanistiques bien discutables; par exemple, des aménagements piétons qui connecteront Ingrandes mais pas Le Fresne à la Gare, une école isolée des autres, des opérations de lotissements simultanées aux deux extrémités du territoire … et un centre ville, à la Bouvraie, désespérément non valorisé,

  • enfin, parce que notre frontière historique, devenue notre séparation administrative actuelle, est le fruit d'un passé très respectable, qu'il nous faut évidemment mieux valoriser, mais qui ne doit absolument pas handicaper la réunion future de notre bassin de vie commun, et pour laquelle l'attente légitime et déjà ancienne des habitants semble forte.

Voilà pour l'agenda. En termes de contenu, nous ne savons encore rien ! Mais restons confiants, l'information finira par apparaître, pour le bénéfice de la démocratie, et donc celui de tous.

Le Léger Rien

Réflexion engagée sur la commune nouvelle

Lu dans le Courrier de l'Ouest du 18 février 2015

Suite à une intercommunalité historique depuis 50 ans formée sur la base d’un Syndicat Intercommunal à Vocation Multiples (Sivm) avec un certain nombre de compétences : bâtiments, espaces verts, voirie et gestion d’un équipement culturel et sportif, l’Espace Longuenée, une réflexion s’impose sur l’intérêt des trois communes (La Meignanne, La Membrolle-sur-Longuenée et Le Plessis-Macé) à former une commune nouvelle.

Une première rencontre des maires, adjoints et secrétaires généraux des trois communes a permis d’échanger sur les avantages et inconvénients du passage en commune nouvelle. Il apparaît nécessaire de se faire aider par un cabinet extérieur pour faire un état des lieux de chacune des communes et d’établir une projection de ce que pourrait être la nouvelle organisation, tenant compte des enjeux futurs des trois communes. Les élus ont donné un accord de principe pour ouvrir une consultation groupée par le SI VM de Longuenée auprès d’organismes qualifiés sur ce sujet. L’offre retenue sera validée lors d’un nouveau conseil municipal. Les élus se réunissent en séance privée cette semaine pour étudier les incidences de cette création de nouvelle commune. Une information sera faite dans le prochain flash.

Tag(s) : #Commune Nouvelle

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :