Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Et une petite vidéo en prime :

https://www.youtube.com/watch?v=LATlSmd-UXE

Le Léger Rien

Des trucs sur le Loire Princesse et ses Armateurs (#3)
Pas récents, mais intéressants !
Bonne lecture
Le Léger Rien
-----------------------

Saint-Nazaire Deux navires fluviaux en construction

10/12/2014

“Il est magnifique”, se félicite Patrick Schmitter, directeur général de CroisiEurope. Depuis fin novembre, le MS Loire princesse commandé par la compagnie strasbourgeoise est amarré quai des formes dans le port de Saint-Nazaire. La cérémonie officielle s’est déroulée entre deux coups de perceuse. Car à bord du navire fluvial, les travaux d’aménagement intérieur viennent de débuter. “Tout se passe très bien. Le navire sera construit en moins d’un an par des entreprises de talent”, se réjouit Patrick Schmitter. Débutée en mai, la construction s’achèvera en mars. À la manœuvre, le cluster Neopolia marine, avec sept entreprises locales sur le pont. Le chantier naval STX fait également partie de l’aventure, mettant à disposition ses infrastructures pour l’assemblage final.

Des croisières de 6 à 8 jours sur la Loire

C’est la particularité du MS Loire princesse : ses deux roues à aube installées latéralement. “Ce sera le premier navire en Europe avec des roues à aube réellement propulsé depuis un siècle”, assure fièrement Patrick Schmitter. Le navire, 90 m de long et 15 m de large, pourra accueillir 96 passagers et une vingtaine de membres d’équipage. Il comptera 48 cabines dont 18 bénéficieront de balcons suspendus au-dessus de l’eau. Le MS Loire princesse sera aussi le premier navire à naviguer sur la Loire, pour des croisières de 6 et 8 jours entre Nantes et Angers. Les premiers croisiéristes embarqueront le 4 avril prochain.

CroisiEurope a commandé ‘un second navire à Neopolia, l’Elbe princesse. Comme pour le premier, le montant du contrat est tenu secret. L’Elbe princesse sera également équipé de deux roues à aube, situées cette fois à l’arrière du bateau. Lequel sera plus long que son grand frère : 95 m (10 m de large), avec une capacité de 80 passagers. Il naviguera entre Berlin et Prague au printemps 2016. Sa construction vient d’être lancée.

Deux navires par an d’ici 2017

CroisiEurope ne compte pas s’arrêter là et souhaite étendre sa flotte (1) de quatre autres navires d’ici 2017 (soit deux par an). Un second bateau pour naviguer sur la Loire fait d’ores et déjà partie de ses plans. “La croisière fluviale est en plein développement et il nous faut constamment trouver de nouvelles destinations”, assure Patrick Schmitter. De bonne augure pour Neopolia. “On peut espérer une construction pérenne de ce type de navires. L’objectif est de créer une filière”, avance Hervé Germain de la société Myg design et membre du cluster. C’est en tout cas bien parti.

(1) CroisiEurope s’appuie sur une flotte de 41 bateaux et en affrète 6. Elle emploie 1 500 personnes.

Amélie Thomas

L’Echo de la Presqu’île

Saint-Nazaire, 44

Décès de Gérard Schmitter, fondateur de CroisiEurope

Gérard Schmitter, fondateur de CroisiEurope, est décédé le 28 février à Strasbourg. Entrepreneur de talent, visionnaire et volontaire, il inventa en France il y a 36 ans le concept des croisières fluviales sur bateaux à cabines.

Le fondateur de la société "Alsace Croisières" puis de CroisiEurope, Gérard Schmitter, nous a quittés le 28 février 2012.
A l'origine du concept des croisières fluviales sur bateaux à cabines, il lança le 1er mai 1976, la société "Alsace Croisières", en affrétant un bateau appartenant au Port Autonome de Strasbourg "Le Strasbourg".
Dès lors, une liaison Strasbourg-Plobsheim est mise en place, avec déjeuner et après-midi dansant. La première entreprise du tourisme fluvial de France venait de naître.
En 1982, Gérard Schmitter acquiert son premier bateau, le bien nommé "L'Alsace I".
Il assure les liaisons Lauterbourg / Plobsheim, avec soirées dansantes. Chaque jour, près de 600 personnes transitent sur le navire.
Le succès est immédiat et l'entreprise se développe alors rapidement et propose de véritables croisières jusqu'à Rudesheim en Allemagne.

Du Rhin au Danube...

En 1984, Alsace Croisières propose des croisières de plusieurs jours au départ de Strasbourg vers la Lorelei, avec nuits à l'hôtel. La clientèle en redemande mais la solution avec nuitées à l'hôtel ne satisfait pas Gérard et son épouse Jeanine qui l'épaule.

Ainsi, apparaissent les premiers bateaux à cabines de la flotte alsacienne : le "Hansi", le "Kléber" et le "Petite France" offrent des croisières plus longues et prolongent ainsi la balade sur le Rhin et ses affluents ainsi que sur les eaux intérieures de la Hollande.

En 1986, Alsace Croisières se dote de son premier bateau de catégorie "Prestige": le "Kellermann", un bâtiment de 75 mètres de long possédant 48 cabines tout confort, pour découvrir les croisières sur le Rhin et ses affluents.

En 1990, l'entreprise devient son propre armateur. Gérard Schmitter relève le pari de prendre en charge la totalité de la conception de ses embarcations.

Avec lui un ingénieur maison conçoit et réalise tous les bateaux de la compagnie. Le "MS Liberté" est le premier qui inaugure ce travail contrôlant la flotte de bout en bout.

L'année suivante, la compagnie alsacienne lance de nouvelles croisières sur le Danube à la découverte de Vienne, Budapest et Bratislava. Le "MS Princesse Sissi", le "MS La Bohème" et le "MS Symphonie" navigueront sur ce fleuve mythique.

D'Alsace Croisières à CroisiEurope

Alsace Croisières a le vent en poupe et poursuit son développement sur les eaux françaises en proposant aux touristes de naviguer sur le Rhône et la Saône, dès 1995. Le "MS Camargue" inaugure la première croisière sur le Rhône, de Châlon à Martigues.
En 1997, la compagnie régionale "Alsace Croisières" devient "CroisiEurope" et se dote d'une dimension européenne qui la fait rayonner bien au-delà des frontières régionales et hexagonales.
L'année suivante, le "MS Douce France" assure sa première liaison Paris-Honfleur. La Seine et ses méandres accueillent les nouvelles croisières CroisiEurope qui remportent un vif succès.
Pour Gérard Schmitter, l'entrée à la capitale fût le plus grand moment de sa vie, en particulier lorsque le nouveau pavillon glissa sur la Seine au pied de la Tour Eiffel...
En 1999, Gérard Schmitter décide de transmettre son entreprise à ses quatre enfants : Patrick, Philippe, Christian et Anne-Marie. Chacun dans son domaine de compétence va contribuer à faire prospérer au mieux CroisiEurope. L'horizon 2000 ouvre de belles perspectives et de nouvelles promesses.

Gérard Schmitter a marqué les esprits

Au fil des ans, l'entreprise s'est développée et est devenue le leader de la croisière fluviale en Europe avec une flotte de 28 bateaux en son nom propre.
Ses bateaux naviguent aujourd'hui en France (Seine, Rhône, Saône, Gironde, Moselle et Rhin), en Italie sur le Pô, en Espagne sur le Guadalquivir, au Portugal sur le Guadiana et le Douro, en Allemagne, en Belgique et en Hollande sur le Rhin, en Allemagne, en Autriche, en Hongrie, en Serbie et en Roumanie sur le Danube et en Allemagne sur le Havel et l'Oder.
Sans oublier le MS La Belle de l'Adriatique qui croise en Croatie dans les îles Dalmates, en Grèce dans les Cyclades ou encore dans l'Archipel des Canaries.
De plus, sous la marque CroisiVoyages, la compagnie affrète 4 bateaux sur des compagnies : 3 sur la Volga entre Moscou et Saint-Pétersbourg ainsi qu'un autre bateau sur le Mékong entre Angkor et Hô-Chi-Minh.
1000 collaborateurs participent aujourd'hui à l'entreprise familiale.
Si Gérard Schmitter s'est éteint, sa flamme brille encore et son esprit est encore bel et bien vivant.
 
Rédigé par La Rédaction de TOUR MAG le Jeudi 1 Mars 2012
Des trucs sur le Loire Princesse et ses Armateurs (#3)
Le 2 avril 2015, CroisiEurope baptisait son tout nouveau navire, le MS Loire Princesse, qui naviguera toute l'année sur ce fleuve dit "sauvage". Un bateau plein de charme et d'authenticité, avec ses roues à aubes et ses balcons installés sur le pont supérieur. TourMaG.com vous propose de revenir en images sur le lancement de ce navire.

http://www.tourmag.com/CroisiEurope-sort-sa-brochure-Groupes-2015-2016_a73695.html

Dans un communiqué diffusé mardi 28 avril 2015, CroisiEurope annonce la publication de sa brochure Groupe Hiver 2015 Saison 2016.
Elle est dédiée au 40e anniversaire de la compagnie de croisières.
Du côté du fluvial, elle présente les deux nouveaux navires qui sillonneront les eaux de l'Elbe et du Mékong. Ses lecteurs pourront également y découvrir les deux autres nouvelles unités positionnées sur le canal de la Garonne et le canal latéral de la Loire.
Et pour le maritime, la compagnie fait changer de cap le MS La Belle de l'Adriatique. Le bateau va se diriger vers la côte Amalfitaine, les Îles Eoliennes, la Sicile et la Calabre.

Après le MS Camargue et avant le lancement du MS Gil Eanes, CroisiEurope baptisait, le 2 avril 2015 à Nantes, le MS Loire Princesse.

Un navire construit spécialement pour la navigation sur ce fleuve "sauvage", équipé de roues à aubes, afin d'éviter de s'ensabler, même dans un faible tirant d'eau.

http://www.tourmag.com/MS-Loire-Princesse-CroisiEurope-largue-les-amarres-sur-la-Loire-VIDEO_a73332.html

Le Loire Princesse effectue des croisières de 6 ou 8 jours, entre Saint-Nazaire et Bouchemaine, près d'Angers, au départ de Nantes :

- La Loire, un fleuve Royal, itinéraire 8 jours à partir de 1 379 €

- La Loire, un héritage Royal, en 6 jours à partir de 1 039 €.

Pour les excursions, il est possible de se rendre sur une journée en autocar aux châteaux de la Loire (prévu dans les deux programmes).

Des excursions facultatives (selon la croisière) sont également proposées : Nantes, Saint-Nazaire, la route du Muscadet, Angers, Saumur (en autocar), la Loire Angevine et Guérande.

Le bateau compte 48 cabines de 15 m2 chacune, pour une capacité d’accueil de 96 passagers.

A bord, les passagers pourront profiter d'un salon/bar, avec une piste de danse, une terrasse publique, un restaurant accueillant l’ensemble des passagers en un seul service, un grand pont soleil avec transats.

Le wifi est gratuit à bord.

Toutes les cabines sont équipées d’une salle de bain avec douche et WC, un sèche-cheveux, un coffre-fort, un espace bureau/rangement/mini bar, TV écran plat satellite, téléphone intérieur.

Les 30 cabines du pont supérieur disposent d'une baie vitrée et balcon privatif (23 cabines doubles, 6 cabines grand lit non séparables, 1 cabine pour personne à mobilité réduite), tandis que les 18 cabines du pont principal sont réparties en 12 cabines doubles, 6 cabines grand lit non séparables.

CroisiEurope en quelques chiffres

- 43 navires en exploitation en Europe, Asie et Afrique, dont 39 en propriété. En 2016, le groupe disposera de 43 navires en propre sur les 47 en exploitation.

- En 2015, trois navires ont intégré la flotte : le MS Camargue sur le Rhône, le MS Loire Princesse sur la Loire et le MS Gil Eanes, qui sera baptisé le 17 avril prochain sur le Douro.

- En 2016, la compagnie accueillera 2 nouvelles péniches (gabarit Freycinet), Danièle et Déborah, l'une au départ de Toulouse et l'autre qui naviguera sur le Loiret, entre Nevers et Briare. Un nouveau navire, le RV Princesse Apsara, sera positionné sur le Mékong, entre Saigon et Siem Reap et un bateau à roues à aubes, le MS Elbe, naviguera entre Berlin et Prague.

- Chiffre d’affaires brut 2014 : 146 M€, en hausse de 6% par rapport à 2013

- 208 885 passagers en 2014

- 55% de clientèle française et 45% de clientèle européenne (les Allemands arrivent en tête, suivis des Belges, des Anglais, des Suisses et des Espagnols).

Quoi de neuf encore ?

- Nouveautés excursions : deux tarifs sont désormais proposés : vente avant départ et vente à bord.

- Une offre "combiné" est disponible sur plusieurs croisières :

• Seine et Loire
- Du 05 au 14.04.15
- Du 03 au 12.06.15
- Du 19 au 28.07.15
- Du 25.08 au 03.09.15
- Du 18 au 27.09.15
- Du 17 au 26.10.15

• Loire et Gironde
- Du 02 au 12.05.15
- Du 24.06 au 04.07.15
- Du 10 au 20.09.15

• Seine, Loire et Gironde
- Du 17.05 au 01.06.15

- Les péniches sont proposées en affrètement aux groupes.

- Europe du Sud : possibilité d’un STOP province pour Séville et Porto (valable pour un minimum de 50 personnes).

- Destinations lointaines : CroisiEurope propose pour la saison 2016/2017 deux circuits-croisières inédits : Au fil du Mississippi, de Memphis à la Nouvelle Orléans et au Pérou, du Fleuve Amazone au Machu Picchu.

Rédigé par Anaïs BORIOS le Lundi 13 Avril 2015

Tag(s) : #Loire Princesse