Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 Emprunter un bouquin et prendre le train dans Ouest France Maine-et-Loire du 24 Avril

Ci après, un article que j'avais raté, pour ceux qui ne l'auraient pas déjà lu.

Avec mes commentaires.

« En 2018, les voyageurs pourront emprunter des livres avant de prendre le train »

Un "d'espace ludo-bibliothèque" est-il le bon projet ? en tout cas, il a paru surprendre un certain nombre d'élus quand M. le Maire l'a annoncé en Conseil Municipal !

Rappelons que les horaires de notre Bibliothèque se limitent au mercredi de 15h à 17h et au samedi de 10h à 12h15 (selon le site de la Mairie). Si cette fourchette horaire était maintenue, 4h15 par semaine, ça ferait bien cher du livre prêté ! En plus, ils ne correspondent pas bien aux horaires des trains, car :

  • sur 7 trains pour Angers, 4 partent avant ou à 8h30, 1 après 17h30
  • sur 6 trains pour Nantes, 2 partent avant ou à 8h30, 1 à 18h30

Et tout cela sans parler des flux, car 212 montées/descentes par jour en hiver, ça ne fait pas énormément de passagers réels en été !

En fait, il s'agit plus d'un budget que d'un projet ... on a l'impression que l'essentiel, c'est de l'obtenir, on verra après comment on le dépense. Même s'il permet de capter des subventions (qui proviennent aussi de nos impôts !), c'est une bien curieuse façon d'engager l'argent des Ingrandais !

« On veut sauver la halle car elle fait partie du patrimoine. On aurait très bien pu la détruire pour trois fois rien, mais non »

C'est bien comme les gens évoluent. Il y a un peu plus d'un an, c'est Cœur de Bourgs qui défendait la conservation de la Halle SNCF, à un moment où la position officielle était plutôt à la démolition. J'avais même collé des affichettes aux fenêtres "Sauvons la Halle".

"Sans augmentation des impôts locaux"

Encore heureux, puisque ça fait des années que le budget d'Ingrandes est construit sur la base de dépenses d'investissement qui ne se réalisent pas, ce qui a donc permis de constituer une "épargne" disponible, chaque année plus importante. En d'autres termes, on a déjà payé ce projet par une imposition trop forte et non nécessaire !

« On regroupe tout autour de la gare pour en faire un point stratégique de cœur de ville »

L'idée d'un cœur de ville "côté Ingrandes" est surprenante au moment où les élus travaillent si dur à l'union de nos deux cités, union qui devrait déboucher sur un cœur de ville recentré vers Le Fresne, plutôt du côté des caves de la Bouvraie que de la halle SNCF !

L'idée d'un cœur de ville est surprenante, car une idée aussi forte de "stratégie de Cœur de Ville", qui oriente l'évolution d'un village, est typiquement de celles dont on débat en public et qu'on formule très clairement dans les documents d'urbanisme ...

L'idée d'un cœur de ville est surprenante dans un secteur plein de vide : la voie ferrée, les futurs parkings et zones de manœuvre pour poids-lourds, l'avenue de l'Etang, l'étang et la végétation non valorisée qui le borde, ensemble définitivement coupé en 2 par la barrière du TGV, actuellement sans grande qualité architecturale ou paysagère ... quand dans le même temps, on laisse peu à peu dépérir le cœur de ville historique.

Tout cela étant dit, il faut faire quelque chose de bien (utile et économique) avec ces terrains et ce bâtiment.

Quand on dispose d'un bâtiment de stockage complètement dépouillé, c'est de toute façon un pari financier risqué que de vouloir en faire un bâtiment de type "tertiaire", c'est à dire doté de tout ce qu'une Halle SNCF ancienne n'a pas, en particulier du chauffage et de l'isolation thermique ... ce d'autant plus qu'on a déjà tant de mal à chauffer les bâtiments existants !

Un projet raisonnable n'aurait-il pas consisté à ne construire que le minimum nécessaire pour améliorer l'attente des passagers, et laisser à cette halle excentrée une vocation d'activités simples ne requérant pas de tels aménagements (par exemple stockage, bricolage, expositions, rassemblements festifs, foires, ...). En tout cas, ça aurait été un bon sujet à soumettre aux Associations ...

Bonne lecture.

Le Léger Rien

_______________________________________________________

Ce sera possible dès 2018, pour les voyageurs au départ ou à destination de la gare d'Ingrandes-sur-Loire.

L'initiative

« En 2018, les voyageurs pourront emprunter des livres avant de prendre le train », révèle Thierry Millon, le maire d'Ingrandes-sur-Loire. Cette commune de 1 700 habitants fourmille d'idées pour réhabiliter la vieille halle de marchandises désaffectée, sur le quai de la gare. Elle peut maintenant compter sur la subvention du conseil régional dans le cadre de « Citizen rails », projet européen visant à renforcer l'attractivité des lignes régionales ferroviaires.

Point accueil voyageurs, sanitaires, espace ludo-bibliothèque... La réhabilitation du bâtiment ferroviaire ingrandais se veut « multiservices ». Une grande page s'ouvre. Les futurs usagers pourront feuilleter un livre en patientant sur le quai gare. Et même le glisser dans leurs sacs de voyage, en l'empruntant le temps d'un trajet ou plus. Actuellement située rue de la Mairie, la bibliothèque sera transférée et intégrée dans la halle de marchandises.

« Sauver la halle »

Autour de ce bâtiment, l'espace sera aussi réinventé. « On regroupe tout autour de la gare pour en faire un point stratégique de cœur de ville », explique Thierry Millon. Une zone de recharge pour les véhicules électriques et les covoiturages, un accueil des vélos, des arrêts de bus pour les scolaires et les liaisons avec Angers seront également mis en place. Le but est de redonner vie à la gare, tout réhabilitant la vieille halle.

Avec une moyenne de 212 montées/descentes par jour en hiver, la gare d'Ingrandes est la 49e gare régionale sur 121. « Le projet de la gare est très important : il s'agit d'une des dernières zones en désertion », souligne le maire d'Ingrandes-sur-Loire, commune située sur le parcours de la Loire à vélo. « On veut sauver la halle car elle fait partie du patrimoine. On aurait très bien pu la détruire pour trois fois rien, mais non », insiste l'élu.

Le montant des travaux est estimé à 240 300 €, dont 144 000 € alloués par la Région. Les 40 % restant sont autofinancés par la commune « sans augmentation des impôts locaux. »

La première partie des travaux débutera en 2016, pour un aménagement intérieur en 2017. Les lecteurs-voyageurs pourront donc acheter leurs billets comme emprunter un bouquin courant 2018.

Tag(s) : #Espace Gare & Halle SNCF

Partager cet article

Repost 0