Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 Fusion : certains habitants exigent la neutralité Le Fresne-sur-Loire - 02 Juin Des habitants du Fresne-sur-Loire veulent rester en Loire-Atlantique et le font savoir ouvertement. dans Ouest France
Ci-après, deux articles récents de Ouest France faisant écho aux réserves de certains Fresnois au projet de fusion en cours.
La bonne nouvelle, c'est que les deux notes détaillées (enfin) déposées depuis le début de semaine dernière dans nos boîtes à lettres et signées de nos Élus répondent à la plupart des questions ci-dessous.
Mais autant je suis POUR la réunion, autant je pense qu'il est LÉGITIME que les éventuels impacts négatifs pour certaines personnes ou entreprises soient évalués et pris en compte par nos équipes d'Élus.
Bonne lecture.
Le Léger Rien

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Depuis quelques jours, des panneaux fleurissent aux bords des routes de la commune. Les slogans : « Non au changement de département », « Le Fresne reste en 44 ». Et une pétition circule.

À l'origine, un collectif regroupant une trentaine d'habitants, qui a déjà recueilli quelque 200 signatures. Ce comité de défense fresnois déplore le manque d'étude comparative neutre par un cabinet extérieur. Dans la pétition, le collectif « exige la neutralité afin d'envisager une fusion sereine entre Ingrandes et Le Fresne-sur-Loire, dans un souci d'égalité, prenant en compte les avantages et les inconvénients du projet, concernant entre autres les impôts, l'emploi, les aides aux personnes âgées, le domaine social dans le cadre des aides aux familles et aux personnes, les transports... » Le collectif s'interroge, aussi, sur la pertinence de la fusion de seulement deux communes, « alors que les communes environnantes se regroupent à six ou sept pour atteindre plus de 4 000 usagers. Après rencontre avec des élus concernés par ce projet de fusion, il s'avère impossible d'envisager des économies dans la configuration projetée entre Ingrandes et Le Fresne-sur-Loire, mais bel et bien un appauvrissement à bien des égards de la plus petites des deux communes existantes. Les habitants, concernés et inquiets du devenir de leur commune, exigent des projets chiffrés afin que les préfets respectifs aient une vision réaliste pour ne pas les laisser dans une impasse ».

Fusion des communes : les entreprises se sentent oubliées

Le Fresne-sur-Loire - 30 Mai

 

Mercredi soir, salle Étourneau, un petit groupe de dirigeants d'entreprise du Fresne-sur-Loire s'est réuni, afin de réfléchir à la fusion de leur commune avec Ingrandes. Si ceux-ci ne remettent pas en cause ce rapprochement, ils déplorent le manque de concertation avec le canton de Varades après le vote négatif du conseil municipal du Fresne-sur-Loire. Neuf voix contre cinq oui.

Un industriel reconnaît « Je suis farouchement attaché à cette idée de regroupement des communes, même si je suis conscient que cela passe forcément par quelques tracasseries administratives. » Il ajoute : « Une étude de rapprochement limitée à la problématique Ingrandes (1 600 habitants) plus le Fresne-sur-Loire (950 habitants) ne me paraît pas du tout répondre aux enjeux futurs. C'est, à mon sens, se débarrasser du problème, vite fait, mal fait. »

Les artisans et industriels fresnois se sentent les oubliés de cette prochaine commune. « Si nous voulons peser dans notre future région, il faut viser beaucoup plus haut en terme de poids démographique et économique. » En effet, dans l'organisation administrative future, il ne devrait logiquement rester que 5 000 communes en France, soit une moyenne de 14 000 habitants par commune.

Tous sont convaincus de la nécessité du rapprochement avec le canton de Varades, après la fusion avec Ingrandes, tout en sachant que la communauté des communes du pays d'Ancenis (Compa) pèsera plus que celle de Loire Layon, située, elle, en Maine-et-Loire.

Les dirigeants regrettent le manque d'études de l'impact social et économique, alors qu'il y a une vingtaine d'entreprises dans la commune. À la mi-juin, les deux communes devraient voter leur prochaine charte. Dans un premier temps, le groupe va prendre rendez-vous avec Michel Vallée, puis avec la sous-préfecture d'Ancenis, car pour eux, il y a urgence !

 Fusion : certains habitants exigent la neutralité Le Fresne-sur-Loire - 02 Juin Des habitants du Fresne-sur-Loire veulent rester en Loire-Atlantique et le font savoir ouvertement. dans Ouest France
Tag(s) : #Commune Nouvelle