Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 Le quartier a enfin sa première maison Ingrandes - 25 Juin dans Ouest France

Bonjour,

souhaitons la bienvenue aux deux nouveaux Ingrando - Fresnois. Et à bientôt dans le cœur de bourg(s), au(x) marché(s), sur les quais ou ailleurs !

N'en n'oublions pas pour autant les sujets de fond : maintenant que la réunion entre nos deux Communes est enfin décidée, et qu'ILF sur Loire existera au 1.er janvier 2016, se pose la question des "doublons" développés depuis quelques années. Le lotissement de la Jubarderie en est un, puisque le Fresne a le sien au Hameau des Vignes. Le marché immobilier est déclaré "mou" par les professionnels (à cause de la mauvaise conjoncture économique), et c'est confirmé par le fait que la Jubarderie - lancée en 2013 - accueille seulement sa 1.ère maison mi 2015 pendant que le précédent lotissement d'Ingrandes (la Croix Boulay) n'est semble-t-il toujours pas complètement commercialisé.

Comme conclut le journaliste "Et pour le moment, hormis celui acheté par Sébastien Lorme et sa femme, tous les terrains sont à la recherche de propriétaires."... et bien nous espérons sincèrement qu'ils en trouverons un rapidement, ne serait-ce que pour que les frais financiers supportés par Ingrandes dans cette opération ne finissent pas par nous peser !

Dans le même temps, on ne peut que se poser la question d'où en est à Ingrandes le déploiement du Programme "Anjou Cœur de Ville" qui vise à "faire revivre le cœur battant des bourgs", quand on voit comment le nôtre fait l'objet de peu d'intérêt de la part de nos élus (voir l'article du CAUE 49 en fin de page).

Voilà donc un sujet, comme tous les autres projets qu'Ingrandes ou le Fresne ont développé jusque là chacun de leur côté, qui mérite que les élus et comités responsables de l'urbanisme se mettent rapidement autour de la table pour repenser la ville ensemble, démocratiquement.

Ci joint, l'article de Ouest France, et plus loin, le lien pour le dossier du CAUE49.

Bonne lecture.

Le Léger Rien

-----------------------

Lancé en 2013, la Jubarderie commence à voir le jour. En attendant tranquillement de se peupler.

Le quartier de la Jubarderie situé au nord de la commune, en direction d'Angers, prend vie et accueille ses premiers habitants.

« Nous avons choisi ce quartier pour sa tranquillité, les commodités de transports, le collège pour notre fils Raphaël et puis tous les services que propose la commune », confie Sébastien Lorme, un ancien habitant des Ponts-de-Cé, venu vivre ici avec sa femme.

Et puis la Jubarderie, sous sa forme de hameau, propose des terrains sur une topographie en pente douce, avec une exposition plein sud. Mais aussi d'autres éléments qui devraient contribuer à faire son charme : une ambiance bocagère préservée, ainsi qu'une proximité des équipements publics et des commerces.

« Une liaison douce va être réalisée permettant de relier la Jubarderie à la gare et au centre bourg à 5 minutes environ à pied, précise le maire, Thierry Millon. Elle permettra notamment aux usagers désirant se rendre à Angers, Nantes ou Ancenis sans utiliser de véhicules de pouvoir y aller. »

Lancé en 2013 ce quartier est le nouvel espace d'expansion de la commune. Avec une première tranche déjà aménagée par la société publique locale de l'Anjou. « Cela représente 34 terrains, libres constructeurs, dont la surface varie d'environ 200 m2 à plus de 500 m2 et qui sont accessibles à partir de 20 223 € TTC », explique Valérie Gaboriau, responsable de la commercialisation à la société publique locale d'aménagement de l'Anjou.

Et pour le moment, hormis celui acheté par Sébastien Lorme et sa femme, tous les terrains sont à la recherche de propriétaires.

Photo : Sébastien Lorme et Virginie Mikula (au centre) posent devant leur nouvelle maison

IMAGO #65

Faire revivre le cœur battant des bourgs

".... le retour sur l’existant est une nouvelle perspective donnée à l’action. Il y a aujourd’hui une nécessité de donner une réalité concrète à l’idée généreuse d’une ville qui se reconstruirait sur elle-même et dont le développement assurerait ainsi la sauvegarde des espaces naturels autant que ceux dédiés à la production agricole.

Le programme “Anjou, cœur de ville” va dans ce sens. Le présent numéro d’IMAGO y consacre l’essentiel de son propos parce qu’il s’agit bien là d’un enjeu essentiel dont les élus ont la clé, celui d’un développement urbain n’opposant pas centralité et périphérie mais conciliant cette unité d’ensemble que constitue le bourg et sa couronne, dans la cohérence d’une identité communale bien comprise....."

Gilles LEROY

Conseiller général de Beaupréau

Président du CAUE de Maine-et-Loire

Tout le dossier sur : http://www.caue49.com/IMG/pdf/imago65.pdf

Tag(s) : #Lotissement

Partager cet article

Repost 0