Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le délicat transport du vin Grandin d'Ingrandes aux Amériques Bacardi ...

Bonjour,

Ci-joint, le complément promis dans l'article de Mme VOLEAU (http://coeurdebourgs.over-blog.com/2015/10/michelle-la-bouvraie-une-longue-histoire-dans-la-gazette-de-la-frontiere-d-octobre.html).

Belle lecture,

Le Léger Rien

REVUE DES OENOLOGUES 1988

Année 1988 - du n°46 au n°49 S | Revue des Œnologues n°49S | 17/09/2003

par Robert FRERE, Ingénieur conseil.

Approche qualité...
Des conditions de stockage, des conditions de transports.De la page 55 à la page 56

Le sujet de ma modeste participation à ce Symposium consiste à exposer les conditions de stockage avant expéditions et en cas de quarantaine à l’arrivée.
Conseiller technique dans le groupe Berger pour ses entreprises de vins et de vins mousseux, j’ai délibérément choisi un cas particulier où les contraintes de stockage et de transport sont les plus sévères.
Une des entreprises vinicoles du groupe Berger dénommée « Caves de la Bouvraie » à Ingrandes-s/Loire est liée, entre autre, à l’énorme société américaine universellement connue : Bacardi.
Le contrat porte sur la livraison de vins mousseux élaborés en « méthode champenoise » avec des vins du Val de Loire. Le volume expédié représente plus d’un million et demi de cols pour l’année dernière.
La société Bacardi, à juste titre, et dans le souci du maintien de son image de marque, impose un cahier des charges précis et des vérifications sont faites sur place par des contrôleurs francs, ais particulièrement compétents.
Comme indiqué précédemment, les contraintes de stockage et de transport des vins mousseux sont extrêmement contraignantes. En effet, en dehors des aléas qui peuvent survenir dans toute expédition de vins en bouteilles, nous avons à considérer ici une sensibilité spécifique du produit aux températures élevées.
Avant d’évoquer cette particularité, il convient de rappeler, pour mémoire, la préparation du produit lui-même, c’est-à-dire le traitement des vins de base avec réfrigération avant prise de mousse et apport complémentaire, au moment du dosage, en antioxydant et antitartre en veillant à être en parfaite conformité avec les lois et règlements des pays destinataires.
Après le produit, il convient d’évoquer l’emballage. Les expéditions en caisses bois sont exceptionnelles et de faible importance : sont ainsi expédiés les magnums et quelques séries de vins de prestige. Dans ce type d’emballage, les bouteilles couchées sont maintenues isolées entre elles par des formes en carton. Il n’y a, dans ce cas, pratiquement aucun problème de résistance de l’emballage ; les seuls obstacles à l’emploi de celui-ci sont le poids et le prix.
L’emballage normal est le carton. Pour les livraisons à la société Bacardi, et à leur demande, les cartons utilisés sont des caisses américaines de 65 livres avec intercalaires dans lesquels les 12 bouteilles sont placées la tête en bas. Cette dernière disposition pourrait faire craindre de rendre le carton balourd, mais le carton de douze est presque carré avec la disposition trois fois quatre. Il est précisé que ce mode de conditionnement est exigé par le client dans le but de maintenir le bouchon au contact du liquide.

Tag(s) : #Histoire

Partager cet article

Repost 0