Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ingrandes - le Fresne sur Loire a-t-elle besoin d'un « homme providentiel » ?

De Qualité certes ! Providentiel, j'en doute.

Pourquoi ?

La racine du mot est « voir (videre) - devant (pro) », prévoir, ne l'oublions pas.

Voir devant ne change pas le « devant », il l'annonce plus tôt, il permet de prendre des dispositions, de se préparer.

Regardons mieux. L'homme providentiel est une solution bien française, ou plutôt une idée de solution. C'est l'un des moteurs de notre vie « collective », reporter sur quelqu'un (le seigneur, le roi, le député, le président, le maire …) la solution de nos problèmes, espérer avoir à le louer pour son succès, être prêt à le bannir en cas d'échec, mais jamais, surtout jamais, nous confronter directement, personnellement, collectivement, à la recherche des solutions.

Cet « homme providentiel » c'est la providence qui nous l'envoie, celle du ciel, ou il apporte avec lui la providence, sa providence toute personnelle ?

Car s'il faut bien lui confier le pouvoir que demande sa mission « providentielle », on doit bien souvent constater que se définissant lui-même de nouvelles missions, il trouve bon de se faire octroyer ou s'octroyer de plus en plus de pouvoir.

Appliqué à Ilf sur Loire, certains pensent qu'ils ont leur homme providentiel à la tête de affaires, d'autres qu'ils pousseront le leur à un prochain mandat. Avec probablement des résultats assez proches pour les habitants, même si un parti se pare des vertus de la tradition et d'une gestion très parcimonieuse et l'autre de celles de la modernité et de plus de générosité.

Pourquoi ? Parce-que pour la plupart, être élu selon un système plutôt démocratique suffit à rendre « démocratiques » toutes leurs actions futures et qu’inconsciemment (ou pas), pour la plupart, « démocratie représentative » veut dire « représenter les citoyens» au moment de l'élection et « remplacer les citoyens » le reste du temps.

Souvent cette posture est teintée d'une « bonne foi » déconcertante ! … fondée sur les deux mamelles de nos politiques communales que sont le « parce-que c'est partout pareil et que nous, on fait un peu mieux » et « parce-qu’on a toujours fait comme ça et qu'on est toujours là ».

Pour moi, la citoyenneté est tragiquement absente des ces deux façons de voir l'exercice du mandat communal. Mais à torts très partagés ! Celui de l'élu qui s'approprie le pouvoir de décision, celui du citoyen qui lui abandonne.

Certes c'est plus lourd et plus exigeant de gouverner AVEC les citoyens, çà demande plus d'intelligence, plus d'énergie, plus de temps ! Çà suppose aussi que les habitants redeviennent citoyens, participent au débat, défendent des idées.

A Ilf sur Loire, on en est évidemment encore très loin : les élus en place ne souhaitent pas la démocratie au quotidien, et les citoyens ne montrent pas s'ils la souhaitent, qu'ils la souhaitent.

Dommage !

Dommage pour nos élus, qui – malgré toute l'énergie qu'ils dépensent – ne laisseront derrière eux et leurs mandats guère de souvenirs remarquables, à part évidemment celui de la réunion tellement nécessaire et tellement retardée, de nos deux communes historiques. Dommage pour les habitants qui voient leur belle cité continuer de s'engourdir et se banaliser au gré des dynamiques nationales centralisatrices, malgré aussi la belle énergie de certains groupes qui lui apportent leurs idées et leur passion. Tant d'énergies des deux bords ! … et si peu de résultats visibles.

Mais au fait, existe-t-il des élus de ce mandat, qui auraient envie de pratiquer une démocratie plus directe, plus ouverte aux citoyens. Des élus des minorités en place, et pourquoi pas, des élus de la majorité de M. le maire ?

S'ils existent ces élus, pourquoi ne commenceraient-ils pas à agir maintenant, vers et avec les citoyens ? Ils sont largement légitimes puisque représentant quasiment 50% des votes et de la population !

Plutôt que de rester dans un débat clôt entre élus, où l'on s'effleure sans trop de résultat, et surtout sans qu'il n'en sorte rien pour les habitants, même pas de l'information objective et suffisamment détaillée, pourquoi justement ne pas engager tout de suite « un nouveau » mandat démocratique !

Qu'est-ce qui empêcherait un tel groupe d'élus de publier à l'issue de chaque conseil municipal un compte rendu « vivant » en complément du procès verbal tardif actant de façon « neutre » les décisions de M. le maire ?

Qu'est-ce qui empêcherait un tel groupe d'élus d'organiser des réunions menuselles de vraie information et de vrai débats sur les projets ?

Qu'est-ce qui empêcherait un tel groupe d'élus de mettre en place et de piloter des ateliers citoyens de réflexion sur le devenir de la commune, son urbanisme, son architecture, ses espaces collectifs, ses équilibres financiers, les rôles qu'on voudrait y donner aux jeunes, aux seniors, aux inactifs, ...

Qu'est-ce qui empêcherait un tel groupe d'élus de stimuler des actions concrètes dans les quartiers, des centres bourg et hors bourgs …

En tout cas je pense que Cœur de Bourgs répondrait « présent » pour les y aider, et participer, avec toutes ses idées et son énergie, à cette aventure.

En attendant, comme je n'ai pas bien compris ce qui pourrait empêcher tout cela, je m'arme juste d'un peu de … patience !

Belle journée

JP LAINE

Tag(s) : #Democratie locale