Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Où l'on voit comment la Communauté de Communes Loire Layon assure l'animation de notre cité, avec beaucoup l'humour, la complicité amicale de la commune, et quand même un peu de budget de nos impôts.

 

D'abord curiosité. C'est quoi cette grosse enveloppe craft qui dépasse des boîtes à lettres d'Ilf sur Loire ?

Même mes amis du Fresne l'ont reçue, eux qui relèvent déjà de la Compa et qui n'ont donc rien à faire de cette « communication niou style ». Ça doit être encore un jeu, comme celui de Jean-Pierre Foucault sur TF1.

Je m'approche : belle enveloppe brune, spécialement imprimée au logo de la CCLL avec un gros message qui dit qu'il y a une information importante à l'intérieur : ouf, si ils avaient imprimé « pas la peine d'ouvrir, pas important », ça aurait été nettement moins rigolo. Du coup ça ressemble un peu à l'histoire du cadeau dans la boîte dans la boîte dans la boîte dans la boîte, vous savez, avec un tout petit truc dedans à la fin …

J'ouvre : alors là, excusez du peu !

Première belle surprise : un sac couleur en poly-quelque-chose polluant (1) mais recyclé (ouf) qui me re-raconte l'histoire du « comment je trie » ; histoire à laquelle nous avons droit dans chaque plaquette à la gloire de la mairie ou de la CCLL, et dieu sait si il y en a !

C'est vrai ça, les sacs en plastique, on en manquait, et on est super content de voir que nos impôts servent à nous en offrir un, de plus, mais tellement joli, tellement décoratif et infiniment pédagogique.

On va tous se balader dans Ilf avec notre sac au bras, chaque semaine (il n'est pas si grand), on se fera des petits clins-d'oeil entendus « t'as vu mon sac, hein, j'ai vu ton sac », les superpros du tri à la mode, les petits as des gestes malins, merci ta la cé-cé-elle-elle.

Deuxième belle surprise : une belle lettre imprimée sur du papier fort, en couleur, avec le logo de la CCLL (des fois qu'on ait oublié, depuis qu'on a ouvert l'enveloppe !), qui nous annonce le 25 janvier l'évolution de la collecte papiers au 1.er janvier … toute une page pour nous dire qu'il n'y a plus de collecte (ça s'appelle le progrès vu par nos élus, ça on a compris, plus on paye, moins on en a) et qu'on doit aller déposer le papier dans les bornes. Une pleine page couleur presque cartonnée pour 9 mots importants (il y en avait 13 sur l'enveloppe pour les annoncer ...), plus le blabla habituel pour expliquer pourquoi « cette évolution a été actée », en bon français, « cette décision qui nous arrange a été prise sans votre avis, dont on a pas grand chose à f... ».

Et pour le même prix, même pas le calendrier 2017 des collectes des ordures ménagères !

La blague finale, c'est le petit encadré qui nous dit qu'on a plus qu'à mettre tout cette paperasse dans le joli sac poubelle qu'on vient de nous offrir … Allez souriez, vous n'êtes pas filmé.

Tout ce dispositif a du mobiliser le temps des experts de la CCLL, et leurs neurones, et ceux de leurs conseils et leurs fournisseurs (2), et ceux qui ont préparé des réunions et des tas de transparents pour que des élus discutent et votent tout cela, et ceux qui ont passé commande du dispositif, et ceux qui ont préparé, réalisé et distribué ces envois dans chaque boîte au lettre (y compris là où ça ne s'applique pas). Comme d'ailleurs le même article déjà publié en juin 2016 pour dire la même chose (#19 de la gazette de la CCLL, « le Passeur », encore un joli papier en couleur pour mettre dans le joli sac). Et très probablement, nous allons avoir la même information (en retard aussi) dans le prochain « flash info » municipal.

Le pire, c'est que tout ce dispositif doit être plein de bonne volonté et empli de la certitude de bien faire … mais sans jamais rechercher vraiment l'économie ni surtout demander l'avis des intéressés.

Bon, c'est pas grave, ce n'est pas l'argent des élus, ce n'est que l'argent de nos impôts … encore une preuve qu'il est bien géré.

Tout ça me laisse un peu hilare mais surtout perplexe.

Comment peut-on à ce point gaspiller l'argent public, et surtout, gaspiller la confiance que les citoyens devraient être en droit de placer dans ceux qu'ils ont désignés par leur vote pour les représenter dans la gestion de l'intérêt collectif ?

Amen.

JP LAINE

 

(1) LE SAC

Fabriqué (au Vietnam ? vive le respect de l'empreinte carbone) à partir de matières recyclées à 80%, polypropylène (PP) issu des DIB ou polyéthylène (PET) issu des collectes sélectives, TriBag© n'utilise que très peu de matières premières fossiles. Sa solidité lui assure une durée de vie maximale et son recyclage peut être garanti en fin de vie. Ainsi, son impact environnemental est minimisé et contrôlé.

 

(2) les sacs « communicants » Tribag viennent de la société Terra Verde de Caluire et Luire 69 qui n'hésite pas à se présenter en écrivant «  A chaque instant, nous sommes prêts à faire fonctionner pour Vous nos neurones » … on sent bien malheureusement que tout ça en manque cruellement !

 

Voilà la présentation du site de Terra Verde sur internet  :

« Issus du monde de la communication, nous sommes avant tout des créatifs !!!

Retenez tout d’abord que TriBag® est une marque de la sarl Terra Verde , Agence conseil en communication environnementale créée en 1996. Notre univers est celui de l’étude du changement de comportement (… ou d’une habitude devenue obsolète) : le tri des déchets ménagers en général, celui des emballages recyclables en particulier. Nous sommes donc des experts pour tout ce qui touche à la Collecte Sélective.

Le sac TriBag® est né dans ce contexte en 1997 comme un outil de communication permettant de sensibiliser et d’informer, mais aussi de faciliter le geste du tri pour l’habitant.

Devenu incontournable dans les plans de communication des Collectivités Locales, tant son efficacité sur les résultats de la collecte sélective est réelle, il a pris une importance considérable dans l’activité de l’Agence, jusqu’à nécessiter la création d’une structure de négoce dédiée.

Cette structure se développe aujourd’hui autour du Concept TriBag®, pour laquelle elle innove sans cesse et assume ainsi son rôle de leader. Elle se diversifie sur la conception d’objets de communication éco-conçus ou éco-responsables, généralement réalisés à la demande et sur mesure.

A chaque instant, nous sommes prêts à faire fonctionner pour Vous nos neurones pour concevoir et mettre en œuvre des opérations de sensibilisation efficaces, faciles et visibles à base de sacs de pré-collecte de la gamme TriBag®,
LE sac de pré-collecte.


Terra Verde Sarl au capital de 55 000 €
Siège Social : 31 chemin des Peupliers 69300 Caluire & cuire
04 37 65 27 27 - contact@terra-verde.fr
Dirigeant / fondateur : Patrice Palayer p.palayer@terra-verde.fr »

 

 

La poubelle est pleine, et la coupe, elle est comment ?
La poubelle est pleine, et la coupe, elle est comment ?
La poubelle est pleine, et la coupe, elle est comment ?
La poubelle est pleine, et la coupe, elle est comment ?
Tag(s) : #Environnement, #Commune Nouvelle, #Budgets & impôts

Partager cet article

Repost 0