Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le conseil municipal et le maire demandent à Enedis de suspendre les installations des compteurs Linky, jusqu'à la tenue d'une réunion publique.

Ouest-France du 16 février

Le conseil municipal a débattu, lundi soir, de la pose des compteurs Linky, prévue dès les prochains jours dans la commune. Le maire Claude Gautier avait devancé ce débat, en écrivant, fin janvier, au président de la République et au préfet.

Il lui avait alors fait part de l'inquiétude des concitoyens face aux risques potentiels pour la santé, la sécurité et la protection de la vie privée. Il souhaitait que chacun, usager ou collectivité, « garde le libre choix d'installer ou non ce nouveau compteur ».

Des habitants de la commune, soucieux, comme leurs élus, des conséquences de ces nouvelles installations, ont créé un collectif de vigilance pour informer et mobiliser leurs concitoyens et renforcer l'action des élus. Le collectif souligne, en outre, « le coût des appareils et leur aberration écologique ». Une trentaine de membres de ce comité ont assisté au conseil municipal.

« Être ferme »

Le maire a indiqué que la question des compteurs Linky touchait aussi les équipements communaux : les écoles, les salles de sport, les salles de loisirs et de spectacle, et les lieux publics. D'entrée, il a proposé de demander à Enedis de surseoir à l'installation de ces compteurs, jusqu'à la tenue d'une réunion publique d'information, avant le lundi 27 février. Enedis pourrait alors répondre aux questions posées par les élus et la population.

Un conseiller émet le voeu que le Sydela (Syndicat départemental d'énergie de Loire-Atlantique), qui réunit les communes du département, participe à cette réunion afin de recueillir les expériences et réflexions des autres.

Dominique Tremblay, ancien maire de Varades, en souvenir des actions conduites pour le relais téléphonique près de l'école, demande au maire d'être ferme face à Enedis : « Sinon, on n'aura rien et il faudra attendre les conséquences, dans trente ans, pour avoir des réponses. »

Béatrice Diet a regretté qu'on ait trop attendu pour obtenir des réponses concrètes. Plusieurs ont soulevé la responsabilité du législateur et demandé que le député soit invité à la réunion publique.

Le conseil municipal a décidé, à l'unanimité moins une abstention, de demander à Enedis de suspendre l'installation des compteurs jusqu'à la tenue de cette réunion publique.

Contact. vigilancelinkyloireauxence@ntymail.com

Tag(s) : #Environnement, #Democratie locale