Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lorsqu'on lance une idée, on ne sait jamais vraiment où cela va nous mener.

Une chose est sûre, cette ancienne boutique de fleuriste transformée en lieu d'art contemporain a une intention : une programmation, basée sur une résidence d'artiste et une exposition collective, engageant une recherche articulée autour d'une question (sociale, politique, urgente ...) renouvelée chaque année. Le 20 mai dernier, nous avons montré nos ambitions, celles de laisser place à l'expérience, à la production d'oeuvre et au geste artistique et poétique. Chaque artiste a été invité car il ou elle développe un travail pouvant faire écho au "lancement".


Fabrice Mabime a essayé de nous emmener sur les traces de la performance et du geste primaire du "lancer".

Certains participants se sont prêtés au jeu d'atteindre avec un caillou l'autre rive ... Les rares stratégies déployées n'ont pas réussi. L'effort de l'après-midi fût récompensé par le verre de l'amitié qui ouvrit l'exposition en continu dans le lieu, l'oeuvre dans la vitrine et la soirée de performances.

 

Arthur Lambert inaugura la vitrine du 7 rue du pont.

Son oeuvre Nouveau jour a été sélectionnée suite à un appel à projet que nous avions lancé au niveau national. Sur 45 candidatures, la proposition de cet artiste ingrando-fresnois nous a fait vibrer, comme en témoigne sa réalisation. Un texte explicatif accompagne la lecture de l'oeuvre, situé sur la porte d'entrée. A découvrir jusqu'au 20 août 2017.

 

Avant la soirée de performances, le public a pu apprécier le travail de Cécile Benoiton et Simon Thiou exposé en continu dans le lieu.

Les dessins de Cécile, artiste vidéaste et dessinatrice, sont effectués par l'action de petits trous dans le papier. Révélant ainsi l'extrême fragilité et l'instabilité de la feuille. Il s'agit de remplir par enlèvement et retrait. Simon Thiou, lui, est sculpteur, dans les vidéos exposées au niveau du sol, il nous montre un espace qui se remplit et se vide. Cet espace n'est autre que le grainoir d'un atelier de lithographie. Le rapport d'échelle est perturbé : l'impression d'immensité s'impose alors qu'un grainoir ne présente que quelques mètres carré. La vidéo réalisée en stop motion lance l'idée d'occupation de l'espace par les formes.

La soirée s'en suit avec trois performances.

L'action de Claude Cattelain symbolise, à mes yeux, la fragilité de la construction, l'aléatoire du solide mais également, la difficulté, l'épuisement voire l'impossibilité d'aboutir à ses objectifs. Il tenta d'ériger une colonne en commençant par le plafond : Colonne inversée. Il transparut toute la tension déployée, le public en suspend finalement soulagé de l'inachèvement ; la colonne s'effondra...

Raphaël Ilias proposa une performance sonore intitulée Chantier. Pour cette pièce sonore, il s'inspira directement des bruits du lieu qui est aussi une habitation en travaux. A partir du Bruit Blanc - son réunissant toutes les fréquences - il composa avec certaines d'entre elles. Les fréquences choisies pour leur ressemblance avec celles du chantier et des travaux. La performance est donc un live, une improvisation de ces fréquences retravaillée comme une notation, jouée en quadriphonie pour une écoute immersive.

Enfin, la voix de Claire Bergerault accompagnée de son accordéon nous berça dans l'antre de l'onde ; l'essence du son.

Bientôt, Aude Robert viendra "habiter" le lieu pour une résidence du 20/08 au 23/09/2017 suivie d'une exposition jusqu'au 10/12/2017.

Mon parcours artistique est nourrit actuellement d’un rapport au réel où les formes que je fabrique émanent à la fois d’une cartographie fictionnelle et d’une végétation organique.

Je travaille à partir de photographies issues de collectes effectuées in situ, à la fois matière et processus de révélation de mon environnement, photocopiées sur rhodoïd que je projette sur de grands formats de papier accrochés à même le mur dont les dimensions correspondent aux proportions des formats cinéma : 1/33, le format du cinéma muet, 1/66, le format panoramique français(...). Elle concevra également une vidéo qui aura à voir avec l'eau. Elle sera projetée de la vitrine dans le cadre de la biennale d'art vidéo VIDEO PROJECT.

L'équipe de OuOùOuh est composée de Elodie Brémaud (présidente),  Amandine Portelli (trésorière), Michel Bidet, Cécile Degouy, Nathalie Demarcq, Gilles Fournet, Jacqueline Gueux,  Katarina Kudelova, Mladen Strbac. Elle a encore du pain sur la planche, en effet, elle s'attaque maintenant à la programmation 2018 ; et c'est parti !

Ouverture du 23/09/2017 au 10/12/2017

De 15h à 18h les week-ends

Vernissage le 23/09/2017

Proposition d'ateliers de gravure, sérigraphie, dessin/peinture et arts plastiques tout au long de l'année.

Nous contacter au 06 44 79 33 54 ou atelier808080@gmail.com

 

Amandine Portelli pour OuOùOuh

Photos Benoit Gendron ©Benoit Gendron - bg-photographie.com

Tag(s) : #Festivité & évènements

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :