Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La suite du film Commune Nouvelle Ingrandes - Le Fresne dans l'Echo d'Ancenis et du Vignoble du 23 juillet ....

Merci à ceux qui ont pu acheter le journal papier de me passer l'article ou de me le scanner, pour pouvoir le partager.

Belle journée.

Le Léger Rien

Sur le facebook de l'ECHO D'ANCENIS & DU VIGNOBLE

Sur le facebook de l'ECHO D'ANCENIS & DU VIGNOBLE

Hentoù Breizh s'indigne devant le projet de fusion entre Fresne-sur-Loire (44) et Ingrandes (49)
Ci-joint un article intéressant (et ma réponse) transmis par un lecteur du BLOG.
Belle lecture
Le Léger Rien

Ma réponse : Je ne pense pas que cette fusion de Communes, déjà complètement physiquement et humainement intégrées, mais administrativement séparées, remette en cause le moindre élément ni de l'histoire bretonne, ni de l'histoire angevine. On parle ici du futur tout en respectant le passé, et certes pas l'inverse !

Cette fusion était évidente, même si les Elus ont mis 43 ans à la réaliser !
Mais vous avez complètement raison, et la mémoire Bretonne du Fresne et la mémoire Angevine d'Ingrandes doivent être respectées !
Aux habitants, si mal associés jusqu'ici, de prendre leurs responsabilités.
JP LAINE
Coeur de Bourgs

-----------------

Hentoù Breizh s'indigne devant le projet de fusion entre Fresne-sur-Loire (44) et Ingrandes (49)

Publié le 17/07/15 11:05 par Didier Lefebvre

[Le Fresne-sur-Loire] —Hentoù Breizh, association culturelle bretonne --> Voir le site souhaite réagir face au projet de « fusion » entre les communes du Fresne sur Loire (44) et celle d'Ingrandes (49) avec l'intégration de la commune du Fresne dans le département du Maine et Loire.

Le Fresne est un lieu culturel très symbolique dans l'histoire de la Bretagne. « La pierre de Bretagne », connue dans tout le secteur, était un bloc de pierre déposée par Erispoë, fils de Nevenoë, roi des Bretons en 851, faisant office de borne frontière côté breton.

Ingrandes, signifie « frontière » en gaulois, marquant ainsi la limite du territoire du peuple celte de l'Anjou, les « Andes » d'un côté, du territoire du peuple celte du pays nantais, les « Namnètes » de l'autre.

Cette fusion représente un démembrement de plus pour la Bretagne, en dénaturant son aspect historique et culturel. D'ailleurs nous pouvons déjà remarquer que le « Gwenn ha du » ne flotte plus à la mairie, ne reconnaissant ainsi plus son appartenance à la Bretagne historique, comme c'était indiqué sur les panneaux signalétiques à l'entrée de la commune, « bienvenue en Bretagne historique », ces panneaux aussi ayant disparus, comme s'il fallait gommer l'histoire un peu plus...

Nous nous étonnons que par souci de démocratie, cette fusion ne donne pas lieu à un référendum, seul et unique moyen pour la population de s'exprimer en direct sur un sujet aussi important. Et pourquoi, puisqu'il s'agit de regrouper des communes pour faire des pôles plus attractifs, ne pas regrouper le Fresne avec d'autres communes de Loire-Atlantique, voire même jusqu'à Varades puisque des arrangements existent déjà au niveau de certains équipements ? Et pourquoi ne pas intégrer Ingrandes à la Loire-Atlantique, Bretagne historique, mais alors ce fait ne serait-il pas traité d'annexion ?

(communiqué de Hentoù Breizh) ■

Hentoù Breizh s'indigne devant le projet de fusion entre Fresne-sur-Loire (44) et Ingrandes (49)
Tag(s) : #Commune Nouvelle

Partager cet article

Repost 0