Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Etude de marché de dupe ... par LM.Bosseau

Voir nos autres articles sur le sujet http://coeurdebourgs.over-blog.com/tag/marche/

Louis-Marie BOSSEAU
Monsieur le Maire,
Monsieur le Maire délégué,
Mesdames, Messieurs les Adjoints
Mesdames, Messieurs les Conseillers
Ingrandes – Le Fresne sur Loire le 23 Juin 2016

Objet : Déplacement du marché :

Madame, Monsieur,
Je viens d’apprendre que ces deux derniers vendredis, une « étude de marché » portant sur le transfert du marché de la place de l’église à la place St Eloi conduite par la CCI a été diligentée et payée par la commune dont vous êtes les représentants.

Qu’est une étude de marché ?

C’est une étude préalable à tous projets d’ordre commercial près des consommateurs potentiels.
Comme le savent tous ceux qui ont fait des études supérieures de commerce, une étude de marché est orientée de facto pour donner le résultat souhaité par le donneur d’ordre.
Or avant toutes démarches d’étude de Marché la première question à se poser est :

A qui est destiné le marché ?

Un marché s’adresse :

  • Aux consommateurs qui recherchent dans leurs achats une proximité, une convivialité, une fraîcheur.
  • Essentiellement aux habitants d’Ingrandes–Le Fresne sur Loire.
  • Plus spécifiquement à ceux qui habitent entre fer et eau, mais aussi à ceux qui habitent bien au-delà.
  • A ceux qui ne disposent pas forcément de jardin mais ont un certain pouvoir d’achat.
  • Aux commerçants locaux :
    • Tous les marchés sont des lieux de vie dont les bistrots et restaurants sont des ferments.
    • Tous les commerces ressentent à des degrés variables l’affluence dudit marché.
    • Le déplacement vers la place St Eloi impactera quels les commerces ?
    • La question se pose tant les deux commerces de bouche de la rue du pont ont une clientèle captive ?
  • Aux marchands non-sédentaires :
    • Leur a-t-on donné tous les éléments objectifs avec plan de situation du site ?
    • Y aura-t-il-une répercussion des coûts d’aménagement (ignorés à ce jour) sur leurs droits de place ?

Qui a été interrogé ?

  • Les commerçants non sédentaires ? Uniquement ceux présents les vendredis 17 & 24 ?
  • Les commerçants riverains ? Nenni
  • Les clients traditionnels du marché ? Nenni
  • Les clients potentiels ? Nenni

Pourquoi déménager le marché hebdomadaire ?

On déplace un marché dans le cadre d’une politique de développement économique et sociale, pour servir les intérêts collectifs et non des intérêts privés et/ou catégoriels. Comment peut-on commander une étude de marché sans engager une Enquête d’Utilité Publique ?

L’argument entendu : Pour sécuriser les usagers du marché ?
N’y a-t-il pas une flagrante contradiction entre cet argument « on le juge dangereux pour les usagers », et ne pas mettre en première place du cahier des charges le questionnement de ces dits usagers ? et, pis encore, ne pas le mettre du tout ?
En l’absence d’information, tout porte à croire que cette étude a été commandée simplement pour donner une « caution » prétendument objective à un choix déjà arrêté (une enveloppe pour les travaux de transfert n’a-t-elle pas été inscrite dès février dans le BP de la commune alors que l’étude n’était pas encore commandée, et ses conclusions d’autant moins connues…).

Des choix alternatifs ont-ils été prévus ?

Mettre la sécurité en 1er argument, c’est l’expression de la facilité et souvent mettre à mal les trois piliers républicains.
Où est la sécurité :

  • entre une place en légère déclivité et une rue à fort trafic que devront traverser les seniors pour y accéder ?
  • avec une rue du Pont au stationnement «réservé client» ?
  • avec la réduction de stationnement rue du Pont que génèrera la mise en application du « Décret des 5 m » ?
  • avec du stationnement erratique à proximité de la sortie des pompiers ?
  • avec la desserte de la Poste et future maison des Services ?

Faute d’information et de plan, l’omerta ne répondrait-elle pas en fait plus à une vieille « lubie » qu’à un réel besoin ?


L’actuel emplacement :

  • la place est la plus « vivante », la plus centrale et emblématique de la ville
  • la déclivité naturelle (inf à 5%) n’est en rien un handicap
  • le stationnement est aisé et nettement perfectible alentours
  • les équipements électriques sont déjà en place
  • la proximité de la Loire apporte une indéniable valeur ajoutée
  • la mitoyenneté de l’église (un point géodésique) lui donne une aura particulière

Une suggestion d’amélioration pour l’actuel marché : Plutôt que de disperser les marchands entre la place de l’église et 3 rues adjacentes, regrouper les étals uniquement sur la place avec les véhicules auxiliaires en périphérie ne serait-elle pas une amélioration à étudier.

Favoriser l’accessibilité des PMR (Personnes à mobilité réduite) en conformité avec le PDU (Plan de Déplacement urbain).

A l’heure où
- les citoyens appellent à une transparence de la vie publique,
- les citoyens désirent être associés aux propositions et aux choix,
- les acteurs veulent être informés des tenants et aboutissants,
il semble important qu’avant toute décision, l’information et la parole circulent.
Aujourd’hui, plus qu’hier, dans le cadre de la nouvelle gouvernance, il faut libérer l’expression, pour ne plus nourrir les frustrations et les rancœurs, terreau de l’incompréhension et de l’extrémisme.

Par ailleurs, ce projet souffre d’une absence de vision en 3 D :
Absence de prospective sociale, de stratégie économique et de cohérence territoriale.
Un marché est un élément structurant dans la vie économique et commerciale d’une cité. Aussi, toucher à cet élément risque fort d’en déstabiliser d’autres.

A-t-on énuméré les inconvénients ?

  • A-t-on évalué le risque de désertification de la place la plus animée du bourg ?
  • A-t-on prévu « une zone 30 » rue du Pont ?
  • A-t-on envisagé la difficile « praticabilité » de l’espace St Eloi l’hiver, quand son sol en terre est détrempé ?
  • A-t-on étudié la faisabilité et le coût du « Décret des 5m » au droit des passages cloutés de la rue du Pont ?
  • A-t-on songé aux efforts de la clientèle âgée habitant à l’Ouest du bourg entre rails et Loire ?
  • A-t-on intégré le devenir du domaine de la Bouvraie reconverti à terme en espace habitable ?
  • A-t-on mesuré la mutation sociologique des bourgs réunis, des maisons estivales en habitats permanents ?
  • A-t-on pensé au rapprochement Ingrandes – Le Fresne ?
  • A-t-on réfléchi au centre géographique de notre nouveau territoire ?
  • A-t-on abandonné l’idée d’unifier, de pacifier ?

Conclusion :

Monsieur le Maire, Mesdames et Messieurs les élus, votre responsabilité est grande car vos décisions impactent la vie de notre commune, prenez soin de vérifier tous les points ci-dessus évoqués, cette liste n’étant d’ailleurs en rien exhaustive.
N’excluez aucune alternative, il est indéniable que l’actuel marché est perfectible en terme spatial, en terme d’accessibilité et en terme de communication.
Ne vous laissez pas envoûter par ce serpent de mer et le chant des sirènes, bercer par les rumeurs qu’agitent les nostalgiques ou séduire par les petites phrases qui entretiennent la confusion et les incertitudes.
Laissez dehors toutes perversions de l’esprit et assumez pleinement votre liberté.
Plus que de diviser, ne conviendrait-il pas de réunir ce qui est épars, de créer des synergies pour favoriser le mieux vivre ensemble que notre commune nouvelle se doit de cultiver alors qu’il manque cruellement à notre société.
Louis-Marie BOSSEAU


Rapport INRETS R256
Propositions de réaménagements en faveur des piétons en ville – Cerema 2015
Louis-Marie Bosseau – 1 ter rue Bourgeoise 49 123 Ingrandes – Le Fresne sur Loire (33) 0.6 76 81 53 90 louismariebosseau@gmail.com

Tag(s) : #Marché

Partager cet article

Repost 0