Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le projet de regroupement au sein d’une commune nouvelle de Brain-sur-l’Authion, Andard, Bauné, Corné, La Bohalle, La Daguenière, La Ménitré et Saint-Mathurin-sur-Loire fait son chemin.

>

> Dans chaque instance communale concernée, le débat sera ouvert en conseil municipal sur la fusion des huit communes de la CCVLA en une commune nouvelle. C’est à Brain-sur-L’Authion, lors de la séance publique du jeudi 22 janvier, que l’avancée du projet a été précisée par le maire. Huguette Macé a ainsi fait le compte rendu d’un échange du 23 décembre dernier avec les élus des autres communes de la Communauté de communes Vallée Loire Authion.

Ce séminaire était animé par Vincent Aubelle, consultant spécialisé sur la réforme territoriale. La réflexion portait sur l’éventualité d’une « commune nouvelle » regroupant les huit communes.

Formule transitoire jusqu’en 2020

> « Dans l’évolution de la réforme territoriale, les huit communes de la CCVLA veulent rester ensemble, a expliqué Huguette Macé,

elles pourraient se regrouper pour former une « commune nouvelle », chacune des huit communes deviendrait alors commune déléguée. »

De manière transitoire jusqu’à la fin de ce mandat en 2020, les conseils municipaux resteraient en place et les maires actuels seraient nommés maires délégués de droit. Un conseil municipal de la « Commune nouvelle » de 69 personnes serait constitué avec les maires des huit communes et les adjoints ainsi que les élus communautaires et une partie de conseillers proportionnelle au nombre d’habitants. La « commune nouvelle » gérerait les compétences qu’on lui aurait transférées.

À la question pourquoi constituer une « commune nouvelle », la réponse d’Huguette Macé a été plutôt convaincante : « No us n’avons pas le choix, il faut donner du poids, de la résonance, de la force à notre territoire, ce sera un moyen d’exister politiquement à l’intérieur d’un ensemble territorial plus large. L’aspect budgétaire est également important, en cas de « commune nouvelle » nous ne serions pas touchés par la baisse de dotation de l’État. » Elle a ensuite listé les différentes compétences déjà mutualisées à la CCVLA : l’assainissement, le tourisme, la petite enfance, la jeunesse, la culture… Une réflexion est actuellement en cours pour mutualiser aussi la communication.

Un constat a été établi sur la proximité et l’accessibilité aux services publics : la Vallée Loire Authion est plutôt bien dotée en services. Cinq d’entre eux devront toutefois être maintenus en proximité communale : l’accueil quotidien (guichet unique), la police du maire, le service scolaire, l’action sociale et le soutien aux associations d’intérêt communal.

Une autre partie de la réflexion a porté sur les scénarios possibles en matière d’évolution territoriale, la CCVLA pourrait rester seule avec 17 485 habitants, mais un regroupement est plus probable. Il a été évoqué plusieurs possibilités : celle d’un mariage avec une des intercommunalités voisines, celle d’un mariage à trois avec Loire Aubance et Loir adossé à la future communauté urbaine du pole métropolitain, d’un autre mariage cette fois-ci à 4 en rajoutant Loir et Sarthe.

Autre scénario possible : un cap à l’est pourrait rassembler Loire Authion, Loir et Beaufort en Anjou, voire plus vers le Saumurois… « Les possibilités sont nombreuses. Des rencontres entre Communautés de communes se poursuivent ou vont être provoquées a annoncé Huguette Macé. La tendance serait plutôt à un regroupement vers l’ouest, mais la réflexion n’est pas fermée. Une seconde commission stratégique aura lieu début février avec un retour devant l’ensemble des conseillers municipaux courant février ou mars 2015. La décision devra être prise avant la fin de l’année 2015 ! »

Tag(s) : #Commune Nouvelle

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :