Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

« Merci de laisser cet endroit propre après usage » par Francine

Il faut croire que cela ne va pas de soi pour que cette petite phrase s'affiche dans certains endroits que nous connaissons bien ?

Effectivement, cela ne va pas de soi, et voici pourquoi.

Il s'agit d'un tout petit vallon, reste d'une boire, d'une route royale ? Il vit au gré des crues de la Loire en contrebas du chemin de Ponet, chemin que nous sommes nombreux à emprunter pour une promenade dominicale ou pas, car elle nous conduit au pont cassé et à ce bel arbre qui s'accroche de toutes ses racines dénudées pour tenir debout contre vents et marées ; pardon, contre vents et crues.

Ce petit vallon, si nous le suivons jusqu'au bout, débouche sur la boire près du manoir. Il est pour partie propriété de « La chaussée » et à ce titre régulièrement entretenu même si ses propriétaires, mus par un grand respect de leur environnement, s'aventurent un peu plus loin pour nettoyer les indélicatesses charriées par le fleuve qui n'en peut mais... Il a accueilli malgré lui, à une époque pas si reculée que ça, une tuyauterie destinée à pomper l'eau du fleuve pour les besoins d'une pépinière ; elle passe sous le pont du chemin de Ponet et sous la voie de chemin de fer.

Je suis allée faire un tour dans ce vallon, appareil photo en bandoulière et ce que j'y ai vu m'a émue. La tuyauterie, inutile depuis la cessation d'activité de l'entreprise qui l'a installée, est toujours en place et en triste état : tantôt à même le sol, rouillée, tantôt disloquée, tantôt soutenue par un arbrisseau qui, bien malgré lui, a pris dans ses branches cet étrange anaconda de fer.

Et je m'interroge : si les propriétaires de la pépinière ont su se donner les moyens d'installer cette canalisation pour leur besoin d'arrosage, avec l'autorisation de la commune et/ou des particuliers pour traverser leurs territoires, pourquoi, à la fin de leur activité, ne se sont-ils pas donné, en bons citoyens qu'ils étaient, les moyens de remettre en état les lieux utilisés ?

Qu'en est-il de la responsabilité communale vis-à-vis de cette remise en état qui devrait faire partie des engagements des entreprises au moment où elles obtiennent les autorisations d'user, pour leur bénéfice, du domaine public ?

Qui a les réponses ?

Francine

le 16 septembre 2016

...  tantôt soutenue par un arbrisseau qui, bien malgré lui, a pris dans ses branches cet étrange anaconda de fer.
...  tantôt soutenue par un arbrisseau qui, bien malgré lui, a pris dans ses branches cet étrange anaconda de fer.
...  tantôt soutenue par un arbrisseau qui, bien malgré lui, a pris dans ses branches cet étrange anaconda de fer.
...  tantôt soutenue par un arbrisseau qui, bien malgré lui, a pris dans ses branches cet étrange anaconda de fer.
...  tantôt soutenue par un arbrisseau qui, bien malgré lui, a pris dans ses branches cet étrange anaconda de fer.
...  tantôt soutenue par un arbrisseau qui, bien malgré lui, a pris dans ses branches cet étrange anaconda de fer.

... tantôt soutenue par un arbrisseau qui, bien malgré lui, a pris dans ses branches cet étrange anaconda de fer.

Tag(s) : #Environnement

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :